Patrimoine et Mémoire de Bousbecque

L'Eglise

On peut dater les éléments les plus anciens de l'édifice actuel de la première moitié du XVIe siècle, sans pour cela assurer un ordre chronologique de son évolution. L'église a été consacrée en 1624.

Eglise

Période révolutionnaire

En l'an VII de la république, le 24 floréal (13 mai 1799), sont vendus les biens ecclésiastiques de Bousbecque au citoyen Pierre-Louis Poty de Lille pour la somme de 130.000 francs en assignats. Des travaux de démolition sont alors entrepris sur l'église. Quatre habitants MM Lecomte, Courouble, Dalle et Horrent se réunissent pour sauver ce patrimoine religieux. Les travaux de démolition sont arrêtés et un marché est conclu moyennant une somme de 3.000 francs en argent.

Description extérieure du bâtiment

Eglise

L'église de Bousbecque est formée de trois vaisseaux se terminant chacun, par un chevet à trois pans. Elle est dédiée à Saint-Martin. Ce bâtiment a une longueur de 47 mètres sur 19 mètres de largeur. L'ensemble de l'édifice accuse la fin du XVe siècle et le début du XVIe siècle. La tour et la flèche (haute de 50 m) actuelle sont l'oeuvre de l'architecte Charles Maillard qui lui donnât l'allure d'un monument médiéval. Le bâtiment a été agrandi en 1873. Le cimetière qui entourait l'église a été transféré en 1893. Le calvaire du cimetière actuel est dû à l'architecte Charles Maillard.

Description intérieure du bâtiment

Il y a des colonnes qui limitent les trois vaisseaux. Elles sont au nombre de deux fois six ; il faut y ajouter les demi-colonnes qui, près de l'entrée et près du choeur, s'intègrent à la maçonnerie. Les unes sont en grès dit d'Artois, celles près du choeur sont en pierre calcaire carbonifère (pierre de Tournai). Celles situées près de l'entrée, à l'Ouest, sont en pierre de Tournai. Sur les colonnes reposent les murs séparant les vaisseaux de la nef. Les voûtes sont formées sur croisées d'ogives (plâtre sur lattis).

Le tombeau de la famille d'Auger de Bousbecque

C'est bien la sépulture qu'Auger Ghiselin dressa en 1559 à la mémoire de son père et de l'épouse de celui-ci. Ce que nous voyons de nos jours n'est plus que la façade du véritable monument funéraire.

Le patrimoine de l'église Saint-Martin

Nous présenterons, ici, deux éléments majeurs les plus représentatifs de l'église Saint-Martin. Il se compose d'une châsse & d'une croix. La châsse est un petit édicule en cuivre rouge, doré haut de 21 cm, et d'une longueur de 21 cm. Il possède une inscription au revers de sa base. <<En ceste fierte ade le sainte vraie coris et biaucop d'autres dinités la quelle a faict reparrer noble home gilles gisselin priiès pour lui.>>

En voici la traduction par Mr Roger Berger

<<En cette châsse, il y a des fragments de la sainte vraie croix et beaucoup d'autres reliques, laquelle a fait réparer noble homme Gilles Gisselin. Priez pour lui.>> La croix est probablement une croix d'autel mobile. Haute de 59 cm et large de 41 cm. Elle se compose de médaillons en nielle. Le montant et la traverse de la croix sont ornés de rinceaux en argent repoussé, garnis d'une bordure en cuivre doré et ciselé, à fond quadrillé.